Rigolons un peu - CCTGH

Aller au contenu

Menu principal :

Rigolons un peu

En texte puis en images, voici de quoi vous dérider un peu.

Devinette :

Comment s'appelle le Saint Patron des cyclistes ?
L'abbé Kanne
 
TOTO EN VELO
Toto découvre son 1èr vélo. Au bout de quelques tours, il commence à se débrouiller. 
Alors, il appelle son père:
- Papa, regarde, sans les mains!
Deux tours après:
- Papa, regarde sans les pieds!
Mais au troisième tour, son père ne le voit pas revenir. Il le guette. Toto apparaît enfin, le visage en sang: 
- Papa, regarde, sans les dents! 

Le braconnier
 Juan arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des États-Unis en bicyclette.
Il a un gros sac sur ses épaules. Le douanier l'arrête et lui demande :
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?
Juan répond :
- Du sable.
Le douanier, incrédule, lui dit :
- On va voir ça... Descends du vélo.
Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le sol. Il fouille dedans sans rien y trouver.
- C'est bon, lui dit-il.
Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa bicyclette.
Une semaine plus tard, la même chose se produit.
Le douanier demande à Juan :
- Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
Juan répond :
- Du sable.
Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse. Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il laisse donc Juan repartir sur son vélo.
Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent. A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable. Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable. Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en bicyclette avec son sac de sable.
Un beau jour, lorsqu'il est à sa retraite, le douanier est en vacances au Mexique et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage.
- Hé ! je te reconnais, toi! Tu n'es pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ?
Juan reconnaît le douanier et lui répond :
- Oui, c'est moi.
- Qu'est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan.
Le douanier se décide finalement à lui demander :
- Écoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose. Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...
Juan esquisse un petit sourire et répond :
- Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.
Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse :
- Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?
Juan répond :
- Des bicyclettes

C'est du belge...

Pourquoi, hein pourquoi les belges font-ils du vélo en bottes?
- Parce que le sida s'attrape avec les pédales!!!!

  La police montée...
Un policier à cheval dit à un enfant :
- Joli vélo que tu as là. C'est le Père Noël qui te l'a amené ?
- Ouais
- Ben l'année prochaine, dit au Père Noël de lui mettre un éclairage. 20 francs d'amende !
L'enfant dit :
- Au fait, c'est un bien joli cheval que vous avez là ! Est-ce que c'est le Père Noël qui vous l'a apporté ?
- Ouais, bien sûr que c'est lui !
- Ben l'année prochaine, dites au Père Noël de mettre le trou du cul derrière et non dessus ! 

A l'examen

La veille d'un examen final de physique, 2 amis se rendent à une soirée bien arrosée et se réveillent en retard. Et, bien sûr, ils
avaient très peu étudié. L'un d'eux eut une idée pas bête.

Il alla voir le professeur et lui expliqua qu'ils avaient été visiter une vieille tante à l'extérieur de la ville et avaient décidé de
dormir là, ils se lèveraient tôt pour venir faire leur examen. Mais voilà, ils eurent une crevaison, d'où leur retard. Comme
c'étaient de bons étudiants, le professeur leur dit qu'ils pourraient faire un examen demain matin.

Le lendemain, le prof de physique fit asseoir les 2 étudiants dans deux salles différentes. L'examen ne comportait qu'une
question de 100 points:

Quelle roue ?


A l'asile

C'est 3 gars qui sont malades mentaux. Jean, André et Marc.
Jean va passer un test. Denise, la psychiatre lui demande :
"Jean, c'est quoi ça dans le coin ?? "
Jean dit : "Un vélo"
Denise dit : "Est-ce que ça peux avoir des enfants ça ?"
Il dit : "oui"
Elle lui répond: "Toi tu restes encore à l'hôpital"
La même chose arrive pour André  ! Le troisième, Marc, va passer le test à son tour. Denise lui dit : "C'est quoi ça dans le coin ?"
Il lui répond : "Un vélo"
Elle dit : "Est-ce que ça peut avoir des enfants ?"
Il s'exclame : "Mais non !!!
Elle réplique : "pourquoi ?"
Marc : "Ben, c'est un vélo de mec, hein !"

Un peu plus osée...
Merci à André Martin
Après quinze ans de mariage et de fréquentes disputes, un couple se décide à consulter un conseiller conjugal.
L'épouse se lance immédiatement dans une longue tirade passionnée où elle détaille chaque petit problème de couple survenu pendant ces 15 années. Et encore, et encore, et encore : il ne m'aime plus, il me néglige, il me laisse seule, il ne me donne pas d'affection, etc. etc.
Finalement, après l'avoir patiemment écoutée, le thérapeute se lève, fait le tour de son bureau, demande à la femme de se lever et il l'embrasse longuement, avec fougue et passion. La femme, enfin silencieuse, se rassied calmement, l'air béat, comme sur un nuage.
« Voilà, dit le thérapeute au mari, ce dont votre épouse a besoin, chaque jour. Et j'insiste: chaque jour de la semaine ! Sommes-nous bien d'accord ? »
Le mari, après quelques instants de réflexion : « Du lundi au vendredi, pas de problème, je peux vous l'amener ici chaque matin, mais le week-end, je fais du vélo. » 










Une vidéo illustrant une géniale invention :
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu